Les limites de l’Education Positive… et après ?

Un petit mot aujourd’hui en retour à un article que je viens de lire, partagé par certains d’entre vous « Les limites de l’éducation positive » depuis l’express.fr.
Un article que j’ai trouvé très intéressant et qui relève avec douceur ce que les parents peuvent ressentir dans leur accompagnement quotidien auprès de leurs enfants.

Culpabilité, fatigue, épuisement, émotions contenues…
Voilà le parcours de bien des familles qui tentent de transformer l’héritage éducatif que nous portons depuis des années dans notre société…

Car on ne change pas ce que l’on porte aussi facilement, que c’est un travail de longue haleine et qu’il nécessite une compréhension et une connaissance de soi certaines, de nombreux parents sont dépourvus, parfois même écœurés de cette nouvelle approche éducative qui, parlons vrai, est très en vogue…..

Le problème de ce que est en vogue, c’est que les marchés s’empressent de s’en emparer… Livres, articles, ateliers, formations, tout est à disposition, parfois trop à disposition.
Et il n’est pas si simple que de garder le cap, et ne pas se perdre au travers de toutes ces informations…

Les informations comme elles sont délivrés se basent sur des connaissances nouvelles du développement de l’enfant, et ces neurosciences affectives font vraiment du bien car elles pointent du doigt ce que l’on peut améliorer auprès des enfants d’aujourd’hui.
Mais elles sont délivrées de façon non individualisées et, selon moi, l’approche de chaque parent concernant l’éducation de leurs enfants est unique.
Car elle tient compte de leur histoire, de leur parcours de vie, de là où ils en sont aujourd’hui dans leur propre gestion des émotions, de leurs blessures, de leur propre confiance en eux…

Comment accompagner les enfants dans leurs émotions débordantes lorsque nos propres émotions nous font fuir en courant, ou lorsque les difficultés présentement vécues font écho à notre histoire et viennent mettre en lumière des blessures enfouies bien au chaud à l’intérieur et qui font mal quand elles remontent en surface ? Car elles, elles ne demandent qu’une seule chose, remonter pour se libérer…

Alors, comment les parents sont-ils accompagnés ?
Avoir des informations, tout un tas d’informations c’est un très bon début, mais qu’est ce qu’on fait quand ça remonte à la surface ?…
On peut ré enfouir, se sentir coupable, se sentir mauvais parent, s’épuiser à lutter contre soi même, faire bonne figure…

Je pense sincèrement que cette nouvelle approche éducative est une excellente chose pour notre devenir à tous, car elle pointe du doigt ce qui nous manquait parfois jusque là : se mettre à la Hauteur de l’enfant…
Mais parce que se mettre à la hauteur de l’enfant nous oblige à nous élever, c’est un travail sur soi bien plus profond que l’on ne l’imagine..

Accompagner ses enfants EN CONSCIENCE, comme chaque chose que l’on fait en conscience (s’alimenter, se soigner, consommer, etc) demande de la présence, de l’introspection, de l’attention à Soi. Ne pas vouloir passer en force, mais rester à l’écoute de Soi…

Ainsi, pour tous parents désireux se pencher sur cette approche éducative, il est selon moi indispensable de s’ Éveiller à Soi, aller à la rencontre de ses propres ressources, de ses propres blessures.
Et se faire accompagner dans cette voie là est plus que nécessaire car elle bouscule et malmène bien plus qu’on ne le pense..

Guérir son enfant intérieur pour devenir le parent que l’on souhaite pour son enfant…

Et vous, vous faîtes quoi pour prendre soin de vous, grandir et… guérir ?

 

Cynthia Desmoyers – soineveilbiennaitre.com

Pour plus d’info concernant les ateliers de soutien à la parentalité c’est par ici : Ateliers Parents

Vous pouvez partager l’article avec plaisir, en pensant bien sûr à citer sa source…

parentalite bienveillante - education positive -accompagnement - ateliers - parents - emotions - lyon - jonage